Des pompes à l’épreuve du grand froid

07/10/2013

Depuis 1966, l’IPEV (Institut polaire français Paul-Emile Victor) fait confiance à Sterling SIHI pour équiper ses deux stations d’observation dans l’Antarctique en pompes fabriquées à Trappes (Yvelines).

Implantée sur l’île des Pétrels, en bordure du continent Antarctique, la station côtière Dumont d’Urville s’étend sur 5 000 m2 dédiés aux dortoirs, cuisines, réfectoires, laboratoires, locaux techniques. Environ 26 personnes y vivent en hiver et 80 à 100 en été, sous des températures de 0 à – 10°C l’été et de -10 à – 25°C l’hiver avec des pointes à – 30°C.

La consommation d’eau potable peut atteindre 5 500 litres/jour. Elle est produite à travers un évaporateur d’eau de mer fonctionnant sous vide, équipé de quatre pompes à canal latéral Sterling SIHI. Par ailleurs, des pompes assurent le transfert quotidien des 600 à 800 litres/jour de carburant destinés au fonctionnement des groupes électrogènes.
De son côté, la base franco-italienne Concordia (2 000 m2) abrite 13 personnes en hiver et de 50 à 70 en été. Les températures avoisinent les – 25 à – 45°C en été et les – 50 à -65°C avec des pointes à – 80°C en hiver ! L’eau potable est ici produite par la fonte de la neige tandis que les eaux de lavage sont recyclées. Là encore des pompes Sterling sont présentes.
Si l’on ajoute les pompes utilisées par les bateaux de ravitaillement, Sterling SIHI a livré une vingtaine de ses produits à l’IPEV.

Sterling SIHI en bref
• Spécialiste des technologies du vide, du liquide, des mélangeurs et ensembles sur mesure
• 1 600 salariés dans le monde dont 130 à l’usine de Trappes
• 280 millions d’euros de chiffre d’affaires