Deux nouvelles filières d’ingénieur par apprentissage

18/06/2015

Ingénieur en systèmes électroniques embarqués, master spécialisé en ingénierie pour le nucléaire : dès la rentrée prochaine, SUPii Mécavenir, centre de formation des apprentis créé par la FIM, ouvre deux nouvelles formations par apprentissage.

 

Ingénieur en systèmes électroniques embarqués

Former des ingénieurs capables de concevoir, réaliser et installer des équipements et des sous-systèmes embarqués dans des secteurs d’activité très variés, en exploitant les possibilités de l’informatique en temps réel et des télécommunications : tel est l’objectif de cette formation délivrée par l’Institut des Sciences et Techniques des Yvelines.

Ouverte aux jeunes de moins de 26 ans de niveau Bac + 2, elle mène aux métiers d’ingénieur produit, d’ingénieur en conception plateforme matérielle et logicielle, d’architecte système, d’ingénieurs en intégration et validation, et de chef de projet.

 

Master Sciences et Technologies, spécialité ingénierie pour le nucléaire

Avec le programme de grand carénage d’EDF, la recherche de nouveaux traitements pour le recyclage des combustibles et la fermeture programmée des premières centrales nucléaires, les filières nucléaires française et internationale sont appelées à se développer. Les besoins en ingénieurs de haut niveau sont donc extrêmement importants.

Objectif de ce master : former des ingénieurs de haut niveau pour les entreprises de l’industrie nucléaire, appelés à prendre part au cycle de vie d’installations, depuis la conception jusqu’au démantèlement en passant par la construction et la maintenance.

Cette formation en alternance (un mois en entreprise, un mois en formation académique) est ouverte aux jeunes de moins de 26 ans ayant validé un cursus scientifique ou technologique niveau Bac + 3 à Bac + 4 « physique », « chimie ».

A l’issue de la formation, l’ingénieur en génie nucléaire pourra accéder à des fonctions variées : ingénieur d’études et de développement, chargé d’affaires, ingénieur de production, ingénieur opérationnel CNPE (Centre Nucléaire de Production Nucléaire), consultant-expert, ingénieur de sûreté, chef de projet, chercheur…