Eiffel Industrie, bien plus que des postes : des carrières

05/07/2013

Les forums de recrutement, les sites Internet, le recours à la main-d’œuvre intérimaire, la cooptation par les salariés… Eiffel Industrie multiplie les canaux de recrutement. Et pour cause ! Pour renouveler les générations ou compenser les départs, l’entreprise embauche 200 personnes par an avec des profils très variés : de l’ingénieur d’affaires au conducteur de travaux en passant par des chargés d’affaires, sans oublier la main-d’œuvre d’exécution : mécaniciens, tuyauteurs, soudeurs, chaudronniers, robinetiers, monteurs en équipements industriels…

« Pour la plupart, il s’agit de métiers en tension, explique Pascal Chareyre, responsable des ressources humaines chez Eiffel Industrie Rhône-Alpes. À tel point que nous avons dû refuser certaines commandes, faute de personnel. C’est pourquoi lorsque nous trouvons un bon profil nous l’embauchons. » Dans le domaine du nucléaire, Eiffel Industrie vient ainsi de renoncer à deux contrats, car il lui manquait des mécaniciens sur machine tournante.

L’entreprise développe également une politique volontariste en faveur de l’apprentissage qui « permet de former des jeunes à nos métiers, indique Pascal Chareyre. Nous leur proposons bien plus que des postes : des carrières dans nos différents secteurs d’intervention (chimie, nucléaire, industrie manufacturière…). »

 

Eiffel Industrie en bref

  • 277 millions d’euros de chiffre d’affaires dans les secteurs nucléaire, thermique, gazier ainsi que dans la pétrochimie et le raffinage
  • 2 500 salariés
  • 5 implantations régionales en France