2 milliards à dépenser : d’autres options plus efficaces

Jérôme Frantz, président de la FIM, était l’invité de l’Opinion le 8 septembre :

« La mesure de sur-amortissement des investissements annoncée au printemps dernier, permettant aux entreprises d’amortir plus rapidement les investissements réalisés entre avril 2015 et avril 2016, est justement calibrée pour coûter 2,5 milliards sur cinq ans. Or cette mesure qui démarre un peu timidement pourrait convaincre plus de chefs d’entreprise s’ils avaient l’impression qu’il ne s’agit pas uniquement d’un effet d’aubaine et si elle était d’ores et déjà prolongée dans le temps. »