Suramortissement : les entreprises veulent du temps

Le 9 décembre, Bruno Grandjean, vice-président de la FIM, témoignait pour L’Opinion concernant le sur amortissement. « Nous avons de très bons retours, affirme-t-il,  mais pour que cette mesure prenne son plein effet, il faudra la reconduire. Et pas d’une année sur l’autre, avec toute l’incertitude que cela entraîne. Il faut une mesure sur trois ans, ce qui correspond au cycle d’investissement ».