Hercule : 40 kg légers comme une plume

13/09/2013

En moins d’une minute, le combattant peut “enfiler” ou “retirer” “Hercule”. Cet exosquelette – sorte d’armature mécatronique – épouse la forme du corps humain. Il est constitué de bras et de jambes articulés et motorisés, ajustés auprès du corps par des bretelles semblables à un sac à dos et des semelles réglables, dans lesquelles un individu peut venir se glisser. Cet exosquelette électrique lui permet de transporter jusqu’à 40 kg pendant 20 km. Il renforce donc l’endurance de l’être humain.

« Avec le CEA List et l’ESME Sudria (une école d’ingénieur), nous avons emporté un appel d’offres de la DGA (Direction générale de l’armement) qui souhaitait trouver une alternative française à un exosquelette proposé par les Américains en 2008 », explique Olivier Baudet, responsable commercial.

Fondée en 2001 par Serge Grygorowicz, RB3D s’est spécialisée dans les solutions mécatroniques d’assistance aux efforts : outils spéciaux ou robots collaboratifs (cobots).

Pour la DGA, il s’agissait de créer un démonstrateur afin de démontrer la faisabilité du projet grâce au dispositif RAPID (Régime d’appui pour l’innovation duale) dans un mode dual (applications civile et militaire). L’étape suivante consiste maintenant à industrialiser Hercule en créant un prototype. Prévu pour fin 2015, ce prototype sera capable de porter jusqu’à 100 kg et de fonctionner à l’extérieur en affrontant toutes sortes d’aléas météorologiques.

« En parallèle, nous concevons différents types d’exosquelettes pour l’industrie », souligne Olivier Baudet. Principaux marchés visés : la logistique avec les préparations de commandes et la manipulation de pièces dans l’industrie pour remplacer des équipements fixes de manutention.

 

RB3D en bref

• Bureau d’études spécialisé dans l’amélioration des conditions de travail et fabricant de robots collaboratifs (cobots)

• 1 million d’euros de chiffre d’affaires

• 13 salariés