« L’écoconception améliore la compétitivité de nos clients »

02/05/2013

Dans le mot écoconception, le préfixe « éco » est autant emprunté au mot écologie, qu’au terme économie. En effet, concevoir un produit qui présente moins d’impact sur l’environnement, revient aussi à réduire son coût de production et d’utilisation. C’est si vrai que l’écoconception devient un moyen de se différencier sur des marchés très concurrentiels.

Point de vue de Georges Jobard, président de la société Clextral et vice-président de la FIM en charge de l’innovation et du développement durable.

 

« À l’évidence les ressources de la planète sont limitées, l’énergie devient de plus en plus cher, et il nous faut préserver les matières premières, l’eau et la qualité de l’air. Nos clients sont donc de plus en plus sensibles à l’impact sur l’environnement des machines que nous leur vendons.

L’écologie a fait son entrée dans l’économie : le coût des matières, le traitement de l’eau, de l’air et des déchets entrent dans le coût de production. Ecoconcevoir, c’est proposer à nos clients des machines sobres en énergie ou en consommation d’eau et recyclables. En ce sens, elles améliorent leur compétitivité.