Redex : la compétitivité passe par l’investissement

24/04/2015

redexRedex, un des leaders mondiaux dans la fourniture de solutions de haute technologie pour les industries de haute précision, mise sur la modernisation de ses équipements.

 

L’entreprise a consacré plus de 15 millions d’euros à la modernisation de ses trois usines de production, dont deux sont situées en France et une en Allemagne. Après avoir investi dans l’innovation pour rénover sa gamme de produits et dans la commercialisation, Bruno Grandjean, le PDG, a décidé de moderniser son outil de production pour garantir la qualité, les délais, réduire les coûts et pour honorer les volumes des commandes.

 

Epaulé par les fédérations professionnelles et ses fournisseurs, le dirigeant de Redex a d’abord réalisé un benchmark auprès d’usines du même secteur, en Allemagne et au Japon. L’usinage étant le cœur du métier de Redex, les tours, rectifieuses et autres fraiseuses ont été remplacées par des machines de dernière génération capables d’effectuer plusieurs opérations. L’entreprise a ainsi réduit ses cycles de production et gagner en précision. La chaîne de fabrication a été automatisée avec une vingtaine de robots de manutention. Le tout, dans un contexte de forte intégration numérique entre les machines et avec la CAO.

 

La gestion des flux (magasin, stockage, visibilité des encours…) a été améliorée. Ces investissements ont également été accompagnés d’un vaste plan de formation avec la reconversion de certains opérateurs.

 

Redex a bénéficié de la dynamique à l’exportation de 2008. Ses investissements reposent donc essentiellement sur de l’autofinancement, avec quelques prêts de Bpifrance.

 

Afin de relancer l’investissement productif et de moderniser les outils de production des usines françaises, Bruno Grandjean est favorable à la mise en place d’un crédit d’impôt investissement pendant quelques années.

 

Redex en bref

Leader européen en ingénierie et fabrication mécanique de haute précision

275 salariés

50 millions d’euros de chiffre d’affaires