Vauché met le cap sur le Brésil

13/03/2015

Cette inauguration a rassemblé du beau monde : outre Fernando Haddad, le maire de Saõ Paulo, Lula, l’ancien Président du Brésil a coupé le ruban du centre de tri de la ville de Saõ Paulo. Et pour cause. Il s’agit du premier centre de tri mécanisé brésilien. Le groupe Vauché a réalisé les études, la fabrication, l’installation et la mise en service du process de tri pour EcoUrbis, l’exploitant.

Cette société collecte et traite les déchets de 19 des 32 arrondissements de la capitale économique du Brésil, soit plus de 6 millions d’habitants. « L’usine traite 250 tonnes de déchets par jour », indique Kevin Bretzner, chargé de projets chez Vauché Latina, la filiale brésilienne de la PME sedanaise.

Du fait du manque de technologies locales, de nombreux équipements ont été importés d’Europe, ce qui n’est pas simple au Brésil qui impose des droits de douanes élevés. Autre défi à relever : identifier les fournisseurs locaux qui présentent des garanties en termes de qualité et de professionnalisme.

Avec plus de 200 réalisations à travers le monde, Vauché mise sur l’international, d’autant que le marché français stagne. Le groupe est déjà implanté en Italie (Vauché Bioma) et en Pologne (Vauche Polska).

 

Vauché en bref

Conception, construction et installation d’équipements dédiés à l’environnement

15 millions d’euros de chiffre d’affaires dont 50 % à l’export

150 salariés