Vendre en Chine : une opportunité, pas un risque !

21/06/2013

Fondée en 1921, Ségault conçoit et fabrique une robinetterie répondant à des situations d’utilisations extrêmes dans le secteur du nucléaire, de la pétrochimie et des bancs d’essais aéronautiques. La société, localisée près de Paris, qui perpétue avec 80 collaborateurs, un savoir-faire reconnu est bien implanté en Chine. Témoignage de Frédéric Ségault, président de l’entreprise.

 

« La conception et la production de nos produits sont franco-françaises. Les chinois ont une grande confiance dans les produits complexes et importants « made in France ». Nous travaillons en total partenariat avec un agent exclusif sur place. Notre chiffre d’affaires est croissant depuis notre démarrage du projet en 2002 : nous sommes passés de 4 à 14 milliards d’euros en 10 ans. Aujourd’hui alors que la Chine fait peur aux industriels en raison des nombreuses contrefaçons constatées, Ségault ne rencontre aucun problème de copie de ses produits. En effet, les Chinois n’ont pas une entière confiance dans leurs produits pour des installations à risque.

EDF est un partenaire important et idéal dans la commercialisation de nos technologies en Chine. Dans ce cadre d’exportation de notre savoir-faire, l’Association Partenariat France Chine Electricité (P.F.C.E.) dont la présidence est conduite par EDF, et qui regroupe environ 100 entreprises, a pour objectif de soutenir l’implication durable de PME/ ETI françaises dans la réalisation du programme nucléaire chinois. EDF cherche réellement à promouvoir la filière française : organisation de voyages, participation aux salons sur place, diffusion d’informations… L’objectif de l’Association qui est de « chasser en meute » est un réel succès !

Notre partenariat avec la Chine a encore de beaux jours devant lui…»